Body

Objectifs du programme

Appuyer les jeunes entrepreneurs dans les pays du Sud à accéder au financement et renforcer leurs capacités

Zones d'intervention

- Afrique : Togo, Rwanda, Afrique du Sud, Burkina, Mali, Sénégal
- Amérique latine : El Salvador, Guatemala, Niacaragua

Responsables du projet

- Afrique : Dominique Owekisa
- Amérique latine : Carla Palomares

Chiffres clés

11 initiatives lancées entre 2018 et 2019


Body

 

Soutien aux jeunes entrepreneurs
Soutien aux jeunes entrepreneurs

ADA soutient les jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 35 ans en termes de création d'emplois, de développement économique et de résilience au sein des communautés locales. A travers différents projets qu'elle a développés jusqu'à maintenant, ADA a su tirer des leçons pour proposer des solutions toujours plus adaptées aux besoins des jeunes entrepreneurs. Ces nouveaux projets se poursuivront en Afrique de l'Ouest et en Amérique centrale, deux régions où les besoins sont conséquents.


Tirer parti des premières expériences 

Pour répondre au défi de la création d’emploi pour les jeunes en Afrique Subsaharienne, ADA a progressivement établi depuis 2011 des partenariats avec des institutions de microfinance, afin d'offrir aux jeunes entrepreneurs des services financiers (crédit et épargne) couplés à des services non-financiers (formation, éducation financière, conseil en gestion d’entreprise, suivi et accompagnement), permettant d’optimiser l’utilisation du financement obtenu. C'est ce que ADA appelait l’initiative « Jeunes Entrepreneurs ». Ainsi, 4 projets ont été successivement menés :

- au Burkina Faso (RPCB)
- au Niger (ASUSU)
- au Togo (FUCEC)
- au Rwanda (UFC)


Par ailleurs, ADA a initié depuis 2018 une stratégie innovante d’appui à l’inclusion économique et financière des jeunes entrepreneurs, à travers une approche globale " Marché – Appui technique – Financement" basée sur une complémentarité d’acteurs spécialisés tels qu’incubateurs, catalyseurs ou financeurs. L’appui de ADA vise à renforcer ces acteurs qui ont un impact direct sur les jeunes. A partir de 2018, ADA a lancé les premiers projets sur les régions d'Afrique de l’Ouest (Sénégal, Mali, Burkina Faso) et d'Amérique centrale (El Salvador, Honduras).

  • En Afrique de l'Ouest :
    - au Sénégal (incubateurs CTIC et Jokkolabs  -  catalyseur de marché Soreetul  -  fonds d'investissement WIC)
     
  • En Amérique centrale :
    - au Salvador (incubateur d'économie circulaire Yawal)

Des nouvelles initiatives pour l’inclusion financière des jeunes entrepreneurs 

Les jeunes entrepreneurs (18-35 ans) représentent un vivier d’emplois conséquent. Une grande majorité d'entre eux ont un besoin d’un financement allant jusqu'à 50 000 € pour pouvoir développer leur activité, accéder au marché et attirer des investisseurs. Or puisque les banques ciblent les grandes entreprises et que les institutions de microfinance (IMF) financent les micro entrepreneurs, ces jeunes entrepreneurs, qui se situent entre les deux, sont quand à eux souvent délaissés, notamment à cause du risque qu'ils représentent. On les appelle le « chaînon manquant » ( ou missing middle). ADA a démarré un programme spécifique appelé "Young Entrepreneurs Sustainable (YES) Funding Initiative" pour combler ce manque de financement et faciliter l'accès au marché de ces jeunes entrepreneurs qu'elle soutient pas ailleurs depuis de nombreuses années déjà à travers la microfinance.


1. Soutien des jeunes entrepreneurs à travers la microfinance (besoin de financement allant jusqu'à 10 000 €)
Pour soutenir ces jeunes, ADA continue d'appuyer les institutions de microfinance à mettre en place des systèmes proposant services financiers couplés à des formations et conseil en gestion d’entreprise :

En Afrique :

  • - au Rwanda avec UFC
    - au Sénégal avec UIMCEC, dans le cadre d'un projet avec LuxDev

2. Soutien des jeunes entrepreneurs à travers le YES Funding Initiative (besoin de financement compris entre 5 000 € et 50 000 €)
Le "Young Entrepreneur Sustainable (YES) Funding Initiative" est un mécanisme de co-financement progressif donné par des institutions financières et/ou investisseurs privés ou business angels, combiné à un appui technique assuré par des incubateurs/accélérateurs pré et post investissement. Plusieurs pilotes en Afrique de l’ouest et en Amérique centrale ont été lancés :
En Afrique de l’ouest :

  • - au Burkina Faso en collaboration avec La Fabrique (incubateur)
    - au Mali en collaboration avec DoniLab (incubateur)
    - au Sénégal en collaboration avec Jokkolabs (incubateur)

En Amérique latine :

  • - au Nicaragua en collaboration avec Impact Hub Managua (incubateur)
    - au Guatemala en collaboration avec Alterna (incubateur)
    - au Salvador en collaboration avec INSERT/Yawal (incubateur), Credicampo (Institution de Microfinance), la Fundación Campo (ONG), Alterna (incubateur)
Actualité

Première cohorte de soutien aux jeunes entrepreneurs au Sénégal

Le 6 novembre 2020, s’est tenu le lancement officiel du démarrage de la première cohorte accompagnée par Jokkolabs dans le cadre de soutien aux jeunes entrepreneurs au Sénégal, coordonné par ADA et cofinancé par LuxDev.
La cérémonie organisée au centre de formations de Sokone a réuni des représentants des autorités locales et des partenaires du projet de ADA, tels que LuxDev, GRET, UIMCEC, Jokkolabs et DCEG.

Cette journée a permis de présenter le programme de formations et d’incubation des jeunes en horticulture sur les bases de l’agroécologie et de la transformation agroalimentaire. Les 45 jeunes sélectionnés seront accompagnés sur une durée de 6 mois. A l’issue de cette formation, ils seront invités à déposer une demande de financement à UIMCEC pour lancer leur projet.

L'événement a également été l’occasion de remercier les maires et les représentants des autorités locales pour les efforts qu’ils ont menés afin de mobiliser les jeunes et faciliter l’organisation de cette première cohorte.