Body

Définition de la microfinance

La microfinance est un outil de lutte contre la pauvreté.
La microfinance est un outil de lutte contre la pauvreté.
©Godong/ P. Lissac

Historiquement, la microfinance fait surtout référence au micro-crédit. 

Un micro-crédit, comme son nom l’indique, correspond à un crédit d’un faible montant destiné avant tout à des personnes aux faibles revenus.

Dans les pays émergents, ce ne sont pas les initiatives qui manquent, mais bien l’argent nécessaire pour lancer son entreprise. Afin de répondre aux besoins de cette clientèle atypique et lutter contre la pauvreté, les institutions de microfinance (IMF) ont donc mis en place des services et des produits financiers et non financiers. La microfinance est donc un moyen d’ouvrir la voie vers l’autonomie des populations les plus démunies.

La microfinance est surtout présente dans les pays émergents et dans les pays en développement.
L’ensemble des services financiers qui en découlent ont contribué à améliorer sensiblement les conditions de vie des populations, notamment en augmentant le taux de bancarisation de certains pays. Ces services, facteurs de réussite des objectifs de développement durable, permettent entre autres de favoriser et d’accroître l’entrepreneuriat.

Body

Quelle est l'origine de la microfinance ?

La microfinance, telle que nous la connaissons aujourd'hui, a été popularisée par Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix en 2006. Dr Yunus, dit le "banquier des pauvres" a été le fondateur de la première institution de microcrédit, la Grameen Bank en 1976 au Bangladesh.

Formellement, d'autres organismes ont déjà existé avant cela en Europe. Nous pouvons par exemple citer la Raiffeisen créée en Suisse en 1849, première coopérative d'épargne et de crédit, ou la Caisse du Crédit Mutuel, créée à Strasbourg en 1882, fortement inspiré du modèle suisse.

Au-delà des institutions qui ont revêtu malgré tout un caractère bancaire, des systèmes informels ont bien entendu existé. Un des plus connus étant la tontine : un groupe de personnes qui se réunissent régulièrement et qui épargnent en commun pour investir dans un projet ou pour subvenir aux besoins d'un des épargnants. Chaque épargnant à tour de rôle bénéficie à un moment de sa vie de l'épargne collective, qu'il devra rembourser sur une période donnée.

Quelle est la différence entre le microfinance et la finance inclusive ?

La finance inclusive va au-delà de la microfinance, trop souvent cantonnée au simple microcrédit. Pour en savoir plus, consultez notre page dédiée à la définition de la finance inclusive.

Body

Le microcrédit

Souvent premier et unique produit proposé par les IMF, le microcrédit s’est considérablement démocratisé. Bien que des différences importantes existent selon les pays.

Un microcrédit sert à financer une activité génératrice de revenus, afin d’améliorer les conditions de vie du foyer.

Les montants des microcrédits sont très variables selon les pays, les IMF et la situation socio-économique du pays concerné. Les microcrédits peuvent aller de quelques Euros à plusieurs centaines, voire milliers d'Euros.

Body

L’agent de crédit

L’agent de crédit travaille pour une institution de microfinance et est le lien direct avec le client. La relation de confiance est essentielle. L’agent de crédit est un homme de terrain.

L'agent de micro-crédit doit assurer un bon suivi de la santé financière de ses clients.
L'agent de micro-crédit doit assurer un bon suivi de la santé financière de ses clients.
©Godong/ P. Lissac

Il est amené à se déplacer quotidiennement avec les moyens de transport à disposition (moto, voiture ou à pied) pour aller à la rencontre des clients, situés à plusieurs kilomètres des IMF. Il est primordial pour un agent de crédit d’aller à leur rencontre sur leur lieu de travail ou dans leur habitation afin d'assurer le suivi du client.

Son rôle est multiple. Il récupère les remboursements des crédits en cours, propose de nouveaux services, accorde des crédits et aide également les familles à gérer leur argent. Il revêt donc aussi l’habit d’un éducateur.

Certaines IMF se convertissent au digital, ce qui leur permet de suivre les payements de clients à distance.